Je Leur Ai Facilement Accordé Ma Confiance

=> Comment avez-vous découvert Kreativ Dental ?

Il me fallait neuf implants et plusieurs couronnes. Je voulais absolument que ce soit réalisé hors de Suisse, vu les tarifs locaux… En cherchant sur Internet fin-2011, j’ai constaté que la Hongrie était connue pour offrir des soins dentaires de qualité et accessibles financièrement. En avril 2012, j’ai donc posé une semaine de congés pour enchaîner les cliniques et visiter Budapest. Je passais mes journées bouche ouverte, accumulant 9-10 devis. Mon choix s’est porté sur Kreativ Dental. Sans hésitation.

=> Quand avez-vous débuté les soins ?

Dans la foulée ! J’ai été pris en charge par le docteur András Zsendrovics, un dentiste généraliste spécialisé dans la prothétique (les prothèses chirurgicales). Je suis revenu en mai, puis une semaine en octobre – le temps que les espaces où les dents ont été arrachées cicatrisent – pour subir les dernières interventions. Entre les radios, les extractions, les traitements des racines, la fabrication des implants en laboratoire, la pose et les checkups annuels et gratuits de routine, ça fait 36 mois de suivi.

=> Qu’avez-vous pensé de l’accueil ?

Mario : Un guichet spécifique à l’aéroport ; un chauffeur particulier qui vous attend et vous emmène directement dans l’un des hôtels réglés par Kreativ ou devant le lieu d’hébergement que vous avez choisi ; une interprète francophone à vos côtés dès le premier rendez-vous si nécessaire ; des médecins disponibles, expérimentés, à votre écoute ; des réceptionnistes souriantes, aimables. Bref, carré, organisé, nickel. Comme si j’étais patient dans mon pays. Je leur ai facilement accordé ma confiance.

=> Au final, combien avez-vous économisé par rapport au tarif suisse ?

Mario : Le dentiste du coin me demandait 40 000 CHF (environ 33 000 euros) ! Avec mon salaire, c’était hors de question. Alors, je suis parti en Espagne et au Portugal pour demander des devis. Là-bas, je pouvais être soigné pour 20 000 euros maximum, mais avec des appareillages amovibles, des bridges peu confortables. Chez Kreativ, j’ai dû dépenser 15 000 euros tout au plus, allers-retours en avion compris. Pour un traitement aussi lourd, sans compter les rendez-vous de contrôle et le service, c’est imbattable.

=> De quoi recommander les services de Kreativ à vos proches ? Vos collègues de travail ?

Mario : J’ai distribué un bon paquet de brochures à mon entourage et dans l’hôtel de Gstaad où je travaille. J’ai récupéré un catalogue en anglais pour mon chef qui semblait très intéressé par des soins dentaires à Budapest. Et puis, j’ai moi-même découvert Kreativ Dental grâce aux bouche-à-oreilles, aux échos. Tout s’est tellement impeccablement passé dans mon cas que je ne peux qu’en dire du bien à mes connaissances. En résumé, je me suis senti comme à la maison. Loin d’un cabinet classique.