Dominique

==> Comment avez-vous découvert l’existence de Kreativ Dental ?

Grâce à un reportage diffusé sur France 5 ainsi qu’à la belle-sœur d’un collègue de travail qui était venue jusqu’en Hongrie pour éradiquer une infection buccale. Mon ami s’est lui-même rendu dans un cabinet tunisien. Voilà pourquoi j’avais très peu de craintes quant au fait de subir des soins dentaires à l’étranger. J’ai donc envoyé un mail mi-janvier à M. Onody qui m’a répondu extrêmement rapidement. Il a réservé la chambre, on a fixé les dates selon les meilleures disponibilités, et tout a été organisé !

==> Quels soucis dentaires deviez-vous résoudre ?

Je souffrais d’un important abcès pour lequel j’ai notamment consulté un spécialiste à Annecy, non loin de mon domicile. Pour tout vous dire, celui-ci était aussi large qu’une grosse cerise ! J’ai enchaîné trois dentistes en trois ans. Tout le monde se renvoyait la balle et refusait de se pencher sur la question. Derrière, plusieurs de mes dents, en délicatesse, nécessitaient d’être réparées dans les plus brefs délais. D’où les cinq implants, les trois bridges, et le traitement racinaire compris dans le devis que j’ai accepté.

==> Combien estimez-vous avoir économisé en choisissant de venir en Hongrie ?

Kreativ Dental me facture environ 15 000 euros pour l’ensemble. En France, j’aurais dû sortir le double. La sécurité sociale ne couvre pas une part considérable des frais engagés, mais l’économie réalisée reste conséquente. Et puis, j’en avais plus que marre d’accumuler les mauvaises expériences. De me démener comme un beau diable et d’attendre plusieurs mois pour avoir un simple rendez-vous. A Budapest, il fallait évidemment du temps entre les cicatrisations, mais l’efficacité est incontestable.

==> Comment jugez-vous les services proposés par notre clinique ?

Un sérieux et un professionnalisme à toute épreuve. Un SMS de bienvenue arrive dès votre atterrissage sur le tarmac. Ensuite, on vous attend au bureau d’enregistrement installé à l’aéroport. Puis on vous emmène jusqu’au cabinet dentaire. L’interprète, toujours à vos côtés lors des consultations, n’hésite pas à manier l’humour pour détendre l’atmosphère. Les médecins, quant à eux, font un travail qu’on pourrait qualifier d’extraordinaire. Ils ont une capacité d’écoute prodigieuse et prennent les problèmes à bras le corps.

==> Recommanderiez-vous Kreativ Dental à vos proches ou à des personnes de votre entourage ?

Nombre d’entre eux restent assez réticents. Il y a une certaine méconnaissance qui les bloque. On me pose encore énormément de questions sur le déroulement de mon parcours de soins à Budapest. Mon chef de service se demandait même pourquoi j’ai choisi la Hongrie alors qu’il y’a tout en France. Je lui ai répondu que tous les signaux étaient au vert et que je ne regrettais absolument pas ma décision. L’erreur, c’est de passer à côté de cette opportunité ! Ceux qui le peuvent doivent se jeter à l’eau.